Skip to main content.

Cette histoire de Freeport résume tout ce qui s'est passé depuis la création des premières habitations à l'emplacement de Freeport à la libération de Lucan D'Lere.
L'auteur de ce texte très complet est Llogwey Greenfire, glorieux ranger et abominable quester obsessionnel devant l'éternel (Innoruuk bien sûr).


Histoire de la cité de Freeport et de Lucan D'Lere

 

(cet article a été rédigé avec l'aide des sources suivantes : événéments ingame, dialogues ingame, livre accessoire de JDR papier Everquest "Realms of Norrath: Freeport". Attention certains éléments tirés du livre JDR sont considérés non canoniques et sont sujets à débat mais rien ne les contredit dans la lore ingame actuelle)

Les origines de Port-Franc datent du temps ou Antonica s'appelait encore Tunaria et où la côte est du continent était couverte de forêts peuplées d'elfes avec la cité de Takish-Hiz au sud-est et l'empire elfe de Caerthielian au nord-est. L'empire de Caerthielian comptait de nombreux elfes noirs puissants et avait des contacts avec Takish-Hiz.
On ne sait pas trop comment cet empire a sombré et il y a de nombreux débats sur le sujet.
Néanmoins, durant L'âge des premières Guerres Rallosiennes contre le Plan de la Terre, les Caerthielians construisirent la cité de Wielle, peuplée d'elfes noirs, sur le site qui deviendrait plus tard Port-Franc. Cette ville servirait de port et de point d'ancrage pour les échanges avec Faydwer, et une colline au nord servirait de rempart de protection.
Plus tard, lors de l'exode des elfes qui migrèrent à Faydwer (suite à la transformation des forêts du sud en désert) l'armée Haut-elfe, sous le commandement du capitaine Paetroen mit Wielle à sac et pilla l'armada de bateaux afin de pouvoir effectuer la traversée la menant vers leur nouveau foyer à Faydwer.
La cité en ruine, les elfes noirs durent partir vers le nord chez leurs cousins de Neriak.
Durant de nombreuses années, pendant l'Age Perdu et sous l'empire Combine, les ruines de Wielle servirent de repère à des brigands et des pirates et personne ne s'en occupa bien que l'empire Combine s'assure toujours de garder un oeil sur ce site.
Lors de la chute de l'empire Combine, l'un des gouverneurs Combine Haut-Elfe du nom de Aataltaal vint s'installer, ainsi que de nombreux rescapés (de diverses races et divers métiers) dans les anciennes ruines de Wielle et décida de rebâtir la ville et d'en faire un nouveau foyer en le rebaptisant "Landing".
Alors que Landing prenait de l'importance, la ville attira l'attention de ses voisins du nord à Neriak, qui virent cette incursion comme une menace car Aataltaal et tous ces nouveaux arrivants qui avaient repris possession de leur ancien avant-poste s'étalaient maintenant à travers les Terres Communes. Si Landing devenait un nouvel empire humain important, Neriak serait menacé. D'un commun accord entre le roi et la reine de Neriak (Naythox et Cristanos Thex),une force composée de chevaliers de la mort, de nécromanciens, de prêtres, de guerriers et de scouts fut envoyée pour démanteler l'autorité de Aataltaal.
Cette force s'appelait la Divine Rage et l'un de ses principaux dirigeants était Opal DarkBriar. Ils s'infiltrèrent par les tunnels ancestraux qui circulaient sous la ville de Landing et, avec le temps, gagnèrent des humains à leur cause.
Après plusieurs années de complot, de recrutement de partisans et d'aide aux orcs Deathfist des terres Communes dans leurs raids contre Landing, la Divine Rage passa à l'attaque lors de la "Longue Nuit". Mais Aataltaal était entouré d'arcanistes de talent, et le combat tourna au désavantage de la Divine Rage...
Néanmoins Aataltaal fut perdu. Personne ne retrouva son cadavre mais plus personne ne le revit. De son côté, la Divine Rage avait perdu tous ces chefs à l'exception d'Opal Darkbriar, et dut battre en retraite et s'éparpiller dans les tunnels sous la ville. Se faisant discrète et assumant son échec, cette faction sous la férule d'Opal Darkbriar se rebaptisa la Dismal Rage.
Avec la disparition de leur leader Aataltal, et laissés sans gouvernance, les habitants de Landing sombrèrent assez vite dans l'anarchie et les orcs de Deathfist reprirent du poil de la bête et recommencèrent leurs raids, submergeant très vite les communautés de villages dans les terres communes.

Il fallait qu'une force vienne aider au rétablissement de l'ordre. C'est pour cela que 5 ans après la disparition d'Aataltal, l'ordre du Poing de Maar décida de s'y atteler. Cela donna lieu à la croisade du Poing de Maar qui opposa les prêtres et les paladins des dieux jumeaux aux forces orcs des terres communes. Cette croisade dura 3 ans et se solda par la Bataille de la Tour. Les orcs, rejoints par des brigands et des elfes noirs, refusèrent de se rendre et cela engendra un énorme bain de sang et ils furent tous massacrés.
L'ordre du Poing de Maar avait l'intention d'occuper la tour ainsi vaincue pour en faire leur nouveau quartier général dans la région, mais l'odeur de mort qui entourait les lieux les en dissuada. Ils installèrent donc une forteresse dans les collines des Terres Communes et plutôt que d'assurer la gouvernance de la ville de Landing , ils déclarèrent que la ville serait un Port Franc et qu'ils créeraient un bureau des enregistrements et des règlementations pour aider les habitants à gérer les affaires courantes de la cité.
Avec le temps, la ville de Landing fut rebaptisée cité de Port-Franc et le nom fut adopté à l'unanimité.

Sous la férule de l'ordre du Poing de Maar, la ville attira de nombreux personnes et Port-Franc devint un exemple de bravoure, d'espoir et de faits héroïques. On la renomma même Cité de la Valeur. Les officiers et guerriers qui avaient servi sous Aataltaal se fédérèrent en une communauté de gardes et de soldats contre les raideurs orcs. Apprenant l'existance des Guerriers d'Acier de la cité distante de Qeynos, ils demandèrent même à devenir la branche port-francienne de cette faction, ce qui fut accepté sans discuter.
Les arcanistes qui avaient aidé Aataltaal contre la Divine Rage se réunirent pour fonder une Académie des Sciences Esotériques dévouée à l'étude de toutes les formes de magie. Il conçurent un bâtiment volant en lévitation, qui hébergerait l'académie, appelée la Tour de Tesseracts, qui défie les lois de la géométrie et de la physique car son intérieur est plus grand que l'extérieur. (Apprenant cela, dans l'ombre, Opal Darkbriar recruta également de son côté un bon nombre d'arcanistes puissants au sein de la Dismal Rage. La Dismal Rage devint une organisation assez importante mais dirigée par des humains et plus par Opal directement car elle avait des ambitions plus élevées.)

Enfin, les gens de commerce s'associèrent en syndicats marchands et fondèrent LES Coalitions des Gens de Commerce (une officielle, et une autre, plus connue sous le nom de Underground... officieuse et opérant dans l'ombre avec les agents de la Dismal Rage)
La ville prospéra grâce à la présence des chevaliers de l'ordre du Poing de Maar mais un grand malheur frappa cet ordre. Alors qu'ils s'affairaient à débarasser les terres communes de ces divers dangers, les suivants de Maar tombèrent sur un garde venant de Qeynos qui s'appelait Gynok Moltor, et qui se disait atteint d'une terrible malédiction lancée sur lui par une shamane Gnoll (Opala). Désireux de lui venir en aide, les chevaliers de Maar l'accueillirent au sein de leur forteresse dans les collines des Terres Communes. Mais dès la première nuit de son arrivée, sa malédiction se manifesta et il massacra l'intégralité de la forteresse, ne laissant que des cadavres derrière lui, dont le sien... la malédiction l'emprisonnant de fait dans ce lieu devenu maudit, qui fut rebaptisé Befallen par les habitants de Port Franc.
L'ordre du Poing de Maar avait cessé d'exister...

Malgré la disparition de l'ordre, des suivants d'Erollisi et de Mithaniel Maar étaient toujours bien implantés dans la ville même de Port-Franc et, craignant le retour à l'anarchie suivant la disparition de Aataltaal, les diciples de Maar choisirent de former deux nouveaux ordres (les Prêtres de Maar et les Chevaliers de la Vérité) et de s'installer au sein même de la ville dans la zone appelée la Colline pour y construire leur bastion "Le Hall de la Vérité". Il fut accepté que les chevaliers seraient les régisseurs de la ville.

Après plusieurs décennies, en l'an 3150, alors que Port-Franc était sous le commandement du Grand Maréchal de la Valeur Valeron Dushire , Chevalier de la Vérité, les dieux inspirèrent les prêtres de Maar et leur commandèrent de mener une croisade à l'est dans l'Océan des Larmes et dans Faydwer pour mettre un terme aux abomination de non-vie qui régnaient dans ces terres. C'est ainsi que fut organisée la Croisade des Larmes qui devait amener les chevaliers et prêtres de Maar à mener bataille dans les Iles des Larmes, mais également dans Dagnor's Cauldron, Estate of Unrest, et le domaine de Mayong Mistmoore.

 

Quelques années auparavant un jeune garçon des rues de Port-Franc, sans famille connue, et voleur notoire du nom de Lucan D'Lere fut recueilli par les prêtres de Maar qui s'assurèrent de son éducation et le destinèrent à devenir prêtre ou chevalier de Maar. Etant plutôt prometteur, il fut formé par le chef des chevaliers en personne, Valeron Dushire. Bien que tête brûlée, il réussit a gravir lentement mais surement les échelons de la hiérarchie et devint un paladin chevalier de Maar sérieux, reconnu et apprécié de tous.
C'est pourquoi lorsque vint le temps de partir en croisade, Sir Valeron décida de confier la gouvernance temporaire de la cité à Sir Lucan alors que la majorité des chevaliers et prêtres prenaient la mer...
Lucan fut très fier de l'honneur qui lui était fait mais avec le temps (les croisades durèrent quelques années) il prit goût au pouvoir et cet appétit prit le dessus sur ses valeurs de justice et d'équité. Craignant de perdre ce qu'il avait acquis par le départ des croisés, il s'entoura de guerriers choisis parmi la Coalition Underground qui lui seraient dévoués et fidèle et les organisa en milice, La Milice de Port-Franc, son armée privée. En échange, il les laissait opérer sur les docks et il dilapida l'argent des coffres des chevaliers de la Vérité et des Prêtres de Maar. Un paladin de l'ordre de Maar, La Sentinelle
Dilius, qui manquait certes de diplomatie vu la gravité de la situation, demanda expressément à Lucan d'arrêter et de céder le contrôle de la ville à quelqu'un d'autre de plus apte...
Et Lucan commit l'irréparable...
Pris de peur mais aussi enragé par les faits qui lui étaient reprochés, il tua Dilius. Par cet acte il attira sur lui le courroux de Mithaniel et d'Erollisi Maar qui le privèrent sur le champs de tous ces pouvoirs de paladin. Il était déchu. L'ensemble des prêtres restants sommèrent Lucan de rendre son serment de chevalerie ce qu'il refusa catégoriquement! (la récupération de ce serment, en "tuant" Lucan dans EQ1, fait l'objet de l'épique Paladin dans EQ1 justement) Les prêtres et les paladins étant en infériorité numérique face à la milice de Lucan, ils se retranchèrent dans leur bastion au nord de la ville, cédant le contrôle de la cité à la milice en attendant le retour de leurs frères croisés. Lucan avait remporté cette manche mais qu'en serait-il lors du retour des croisés de Faydwer ? Craignant de perdre le pouvoir sur la ville mais également craignant le châtiment et le jugement divin que lui infligeraient surement
Erollisi et Mithaniel Maar, il chercha des alliés pour l'aider...

C'est là que la Dismal Rage saisit l'opportunité et fit une proposition à Lucan. Par le biais de la Coalition Underground, La Dismal Rage prit directement contact avec Lucan et lui proposa de l'aider à conserver le pouvoir et le protéger contre toute éventualité si, en échange, celui-ci leur donnait le droit d'opérer librement et sans contrainte dans les tunnels et égouts de Port Franc ainsi que dans les quartiers pauvres. Lucan, sceptique demanda qu'on lui prouve que la Dismal Rage était en mesure de l'aider, ce qui fut fait... Il conclut un pacte démoniaque avec l'Église de la Dismal Rage qui lui assurait de ne plus craindre la mort...)
Lorsque les Croisés revinrent à Port-Franc, la milice était prête à les accueillir et les arrêter au nom de Lucan, et la Dismal Rage était postée sur les docks pour intervenir également, mais les chevaliers ne se laissèrent pas défaire et se frayèrent un chemin à travers la ville pour rejoindre leurs frères dans le Hall de la Vérité. Lucan aurait assurément assiégé et détruit l'ordre de Maar pour régner en maître sur la ville de Port-Franc si ce n'est qu'il n'avait pas le support des Guerriers d'Acier, de l'Académie des sciences ou de la faction de l'Ordre des Cendres (l'ordre des moines des Terres Communes) qui soutenaient les chevaliers.
Sir Lucan dut donc en rester sur un statu quo : La Milice de Port-Franc épaulée par la Terreur Funeste était trop importante pour que les chevaliers s'en débarrassent, et Lucan ne pouvait se permettre de se mettre à dos les autres factions de la ville. Et donc pendant des années, l'ordre de Maar géra le quartier Nord de Port Franc pendant que la milice dirigeait le reste de la ville....

 

Fin de EQ1 / Début de EQ2


Les années passèrent, Les dieux se retirèrent de Norrath. En 3565 Luclin explosa, l'Age de la Guerre débuta et la nouvelle armée Rallosienne s’avança aux portes de Freeport. Alors que l'avatar de la Guerre menait les légions de Rallos pour décimer la ville, le moine Makoto Shoda, choisi pour être l'avatar de la Tranquillité réussit à le battre.
C'est alors que Lucan fit une sortie et s'empara de l'épée Soulfire sur le cadavre de l'Avatar de la Guerre sans que Makoto Shoda, trop épuisé par son combat ne puisse s'interposer ou revendiquer la victoire.
Ce fut l'heure de gloire pour Lucan qui s'en retourna du champs de bataille en grand vainqueur et sauveur de Port-Franc. Il désigna les paladins et prêtres de Maar comme les responsables des troubles et les fautifs, et ces derniers furent lynchés par le peuple de Port-Franc. Lucan exultait enfin!
Le peuple acclama Lucan somme son nouveau suzerain.
Lucan revendiqua la Tour de Tesseracts comme son nouveau quartier général et palais et la renomma Citadelle Dethknell. Les Paladins et prêtres de Maar furent traqués et tués, le Hall of Valor fut détruit et on construisit un nouveau bâtiment pour abriter l'Académie des Sciences Ésotériques, et un autre temple qui fut donné à la charge de la Dismal Rage.

Lucan, du fait de son pacte ne vieillissait pas et était âge de plusieurs centaines d'années contrairement à ses homologues de Qeynos qui se succédèrent génération après génération de Bayle.

En l'an 3571 débuta l'Age du Fracassement, avec des séismes qui changèrent la face de Norrath et disloquèrent Antonica en plusieurs petits continents.

Parmi les membres de l'Église de la Dismal Rage, dirigée par la Foci Opal Darkbriar, Lucan s'acoquina avec une Teir'Dal prometteuse du nom de Tayil N'Velex et en fit son bras droit et son amante. (cf film d'introduction originel de Everquest2)

En 3738, Lucan D'Lere, aidé par la Foci Opal Darkbriar, lance un sort massif depuis le balcon de sa citadelle supprimant la chape de grisaille au dessus des terres communes. Il pleut pendant des mois, avant que le soleil ne perce enfin a travers les nuages pour noyer Port-Franc sous un soleil éclatant.

Plus tard, les évènements de Kingdom of Sky amènent Tayil N'Velex à rechercher pour son suzerain l'épée jumelle de Soulfire, la Claymore de Qeynos dans les Royaumes du Ciel auprès de la faction dragon des Eveillés.

Lors de la redécouverte de Faydwer et peu de temps après de la cité de Neriak, Opal trahit Lucan et s'empare de Soulfire pour des raisons inconnues mais elle est rattrapée et enfermée à Freeport avec la bénédiction de la reine Cristanos de Neriak, sans que l'on retrouve l'épée. Par l'intermédiaire de ses gardes lucaniques et d'aventuriers, Lucan réussit à reprendre possession de son épée des mains de Mayong Mistmoore.

Durant les années qui suivirent, les évènements de Kunark ne furent pas spécifiquement marquants pour Lucan et Freeport si ce n'est que de nombreux navires Freeportiens furent détruits par des armadas Iksar en provenance de Kunark. Un évènement important cependant se produisit. Opal Darkbriar réussit à s'évader des geôles de Port-Franc et tenta de s'enfuir vers Neriak. Elle fut interceptée par un audacieux assassin (épique assassin) qui mit un terme à son existence une fois pour toutes...

Lors de la redécouverte des Moors of Ykesha et des légendes des éthernautes et d'Anashti Sul, Lucan envoya personnellement des aventuriers à la recherche d'informations sur les évènements de cette contrée.

En revanche peu de temps après la défaite d'Anashti Sul mais également de Munzok, les évènements se précipitèrent à Qeynos comme à Port-Franc...
Un évènement vint à se produire à Port-Franc qui changea pour des années la vie de ses citoyens. La citadelle Dethknell, joyau de la ville, fut envahi par des forces venues de la dimension "intermédiaire" d'Ultera. Tayil N'Velex, qui s'avéra être une agent de ces forces d'invasion dirigée par Roehn Theer en personne permit aux forces des hommes de l'Ombre de s'emparer de Lucan D'Lere qui fut kidnappé. La Citadelle s'effondra sur la ville, détruisant une bonne
partie des murailles intérieures et tuant de nombreux citoyens.
Profitant de la panique générale, les partisans thexiens loyalistes du prince Talvus Thex (fils du défunt Naythox Thex et opposant farouche de sa mère la reine Cristanos) s'emparèrent de la ville et prirent le dessus sur la milice de Port Franc totalement désorganisée et encore sous le choc de la disparition du Suzerain. La ville sombra dans le chaos. Le clan Dreadnaught, s'occupant des basses oeuvres de la milice, sortit de Big Bend pour conquérir une autre partie de la ville.
Se déguisant en chevalier lucanique supposément loyal à Lucan, Tayil N'Velex, sous les traits de Sir Tallen Yevix, réussit à convaincre des aventuriers de l'aider à retrouver Soulfire, que les agents de Theer n'avaient pas retrouvée. Tayil réussit à mettre la main sur l'épée cachée dans la forteresse Dethknell et s'enfuir avec celle-ci pour la remettre à son commanditaire, Roehn Theer pendant que son homologue à Qeynos, l'esprit de Kyle Bayle, en possession du
corps de Murrar Shar récupérait de son côté le claymore de Qeynos.
La redécouverte de Odus, dans la dimension de Ultera, très peu de temps après permit à des aventuriers de partir à la recherche de Lucan, pour le compte de Port-Franc ou même de Qeynos, car le sauvetage du suzerain était crucial pour la survie de Port-Franc au bord du chaos le plus total sous la férule thexienne. Les aventuriers finirent par retrouver Lucan, prisonnier du palais de Roehn Theer, et le libérer. Mais Kerafyrm, l'Eveillé trompa tout le monde en s'emparant du pouvoir des épées jumelles alors que les aventuriers venaient de battre Theer. Soulfire étant vide de son pouvoir, Lucan s'en désinteressa sans s'y attarder et prit congès des aventuriers car il était impératif qu'il rentre mettre de l'ordre à Port-Franc dans les plus brefs délais.

Les évènements suivants amenèrent les aventuriers à partir redécouvrir le continent de Velious, mais pendant ce temps, des changements s'opéraient à Freeport.
Le premier élément déterminant fut la reprise en main de la Milice par Lucan et les forces thexiennes furent finalement repoussées. Le prince Talvus Thex s'enfuit vers Darklight Woods où les forces et les agents fidèles à la reine Cristanos réussirent à débusquer et tuer la plupart de ses lieutenants et faire à nouveau fuir Talvus dans un endroit à ce jour inconnu.